La fille des Enfers (Ai Enma)

 

 

"Que la vengeance s'accomplisse!"

 

Pourquoi elle?

Je ne donne pas souvent dans le manga récent pourtant (à l'époque de la sortie en 2007, je ne l'avais même pas vu). Ai Enma, ou la fille des enfers a un site internet où si on inscrit le nom d'un être détesté, elle vient le chercher pour l'emmener en enfer. Mais en contrepartie le "client" va aussi en enfer à sa mort même s'il a rien fait de mal. La plupart des gens la prennent pour une légende urbaine avant de faire appel à elle. Bref encore une série d'une grande moralité. Mais j'avais vu dans le premier tome du manga le chapitre où une fillette maudit le vétérinaire qui a laissé son chien mourir. Mon propre chien est mort peu après, et le premier dessin que j'ai fait par la suite était Ai.

De plus le  deuxième tome du manga révèle qu'Ai est une femme blessée (son petit ami l'a enterrée vivante sous la pression populaire autrefois). Et qui a jamais eu des envies de vengeance? Cette demoiselle, je l’avais constamment sous les yeux à cause de mon agenda Pika. En plus j'avais un yukata (les peignoirs en coton portés pour les festivals d'été) bleu qui me sert de robe de chambre estivale depuis longtemps. Ai porte presque toujours un kimono noir à fleurs, mais sur certaines illustrations il est bleu.

.

Fabrication:

Le Obi (ceinture large) était une chute de panne de velours violet, les ceintures superposées une chute de tissu rouge et une bleue  sur le  yukata (peignoir en coton). Non seulement je n'avais pas de getas (sandales) en bois mais en plus je déteste en porter (très douloureux), donc j'avais des chaussons de gymnaste à la place. La poupée vaudou en paille était ici en feuilles de maïs peinte en noir et fil à coudre (indispensable pour ne pas ressembler à une fille en yukata lamba). Comme les lentilles de vue colorées n'existaient pas encore, je me suis peint les yeux en rouge sous photoshop, et avait ma vieille perruque noire. J'avais oublié d'apporter des vêtements courts à mettre dessous, et du coup j'étais en chemise de nuit, mais j'ai aussi pu faire une photo The ring.

 

Occasion: Anim'est 2008

Jour J: Contrairement à d'habitude, là on ne me reconnaissait pas parce que c'était trop récent....pas besoin de sourire, et c'est tant mieux car mon air "neutre"  collait parfaitement avec l'expression de tueuse nécessaire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site