Creamy

"Pampuliluuuuuuuuuu...."

 

Pourquoi elle?

Alors là c'est bien simple, j'étais fan des magical girls (j'ai jadis porté au cou un mini stylo au bouchon en forme de coeur qui ressemblait tout à fait au pendentif de Gigi) et ma préférée était Creamy. Des tas de fois, j'ai imité sa fameuse chorégraphie (de préférence avec un crayon géant) et c'était toujours une déception de constater que rien ne se produisait.Ca a fini par me coller à la peau: à l'époque, ma soeur a tenté de me déguiser comme elle (avec les sandales à talons de ma tante, ce n'était pas convaincant). Comme Clochette, Creamy est un de mes surnoms. Bref, un rêve de gosse à réaliser dès que possible (et pourquoi pas: dans une OAV qui fait suite, Yu qui a grandi n'utilise plus la magie pour ressembler à Creamy, et n'a qu'à mettre une perruque...)

Fabrication

Ses costumes sont nombreux, mais je préférais le plus célèbre, jaune à jupette blanche. Je m'y suis prise tard, rattrapée par des impératifs économiques (soucis informatiques). Du coup j'ai décidé de recycler le marcel jaune de Ryoga en guise de body. J'avais des chutes de satin blanc pour le reste, la jupe est une longue bande cousue plissée autour de la taille et les manches des demi lunes plissées aussi.Le col était rond, je l'ai retaillé et cousu pour qu'il soit droit. Le ras du cou est une bande de panne de velours (à l'envers) avec du satin plissé derrière.

La jupette est droite, j'ai donc pris du tulle épais et  une bande dont il était écrit sur l'emballage qu'elle était élastique .Mais elle ne l'était en réalité pas du tout, j'ai dû mettre un bouton et une oeillère au bout. Puis, j'ai plié le tulle en quatre, et l'ai cousu plissé autour de la bande avant d'égaliser l'extrémité et mettre cette sorte de tutu sous la jupe. Pour les manches c'était plus dur, je les ai un peu raidies à la colle en bombe.

Je ne trouvais pas de chaussettes jaunes (cette couleur semble inconnue des fabricants même au rayon enfant) et ai dû acheter un collant fluo chez Claire's. Après avoir coupé les pieds, j'ai coupé en deux la bande élastique du haut, et collé les élastiques autour du haut des chaussettes. Puis, j'ai cousu les volants de satin.

Pas de perruque violette en magasin, et je n'avais plus le temps d'en commander. J'ai acheté une blonde courte à la Marylin Monroe, et taillé une frange. Puis je l'ai bombée en violet métalisé, avant de façonner ses mèches rebelles. Deux bombes ont été nécessaires, pour un résultat plus cher qu'une vraie. De plus c'était trop foncé, et la peinture s'émiettait sur le costume; heureusement que le rendu n'est pas mauvais sur les photos.

J'avais aussi ma baguette électrique (celle de Creamy a aussi un coeur).

Occasion:

Japan Touch 2009 (samedi)

Jour J:

J'avais eu l'idée de faire semblant de chanter On ne peut jamais savoir (classique)

avant d'être interrompue par ma propre voix qui me reprochait de faire une série de vingt ans (et vu l'air ahuri rituel du public lyonnais, oui c'était déjà trop vieux, on m'a traitée de Magical Dorémi d'ailleurs) Pour donner dans le moderne , j'ai enchaîné sur la magical girl destroy Dokuro chan:

J'aurais voulu avoir sa batte à clous mais je n'avais plus le temps de la fabriquer. Puis goguenarde, je disais de ne pas critiquer les choses de vingt ans...sur du Lorie:

http://www.youtube.com/watch?v=VY6MBIhQTXY

Il fallait bien une voix de fille (impossible d'employer le 20 ans de Bachelet) , elle est comme une idol aussi, et les paroles sont si niaises que ça fait très dessin animé. Mais j'ai horrifié bien du monde avec.

Me voir était presque un choc: enfin, transformée en Creamy! Ca valait le coup d'attendre.<3

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site