Candy (manteau)

Sans titre 14

 

 

                                                                  
 
Pourquoi elle?
 
 
Je ne pensais pas refaire Candy, mais en tombant sur son artwork (qui n'apparaît pas dans l'histoire,si ce n'est un chapeau assez ressemblant dans le générique) en manteau; je suis tombée sous le charme de cette tenue "Prenons le train" et surtout du chapeau.(et pourtant je n'aime pas le rouge! si...)
 
 
 
 
 
 
 
Fabrication:
 
 
La base du manteau était en polaire rouge,avec le même patron que le gilet de Sarah et une jupe parapluie.Quant à la fourrure beige commandée sur le net, la synthétique (pas question de porter de la vraie cela dit) a le désavantage d'avoir le poil trop court. Et surtout quand on la coupe on retrouve des poils absolument partout (qui collent les écrans d'ordinateur et pénètrent les claviers ou imprimantes....).
 
La base du chapeau était un petit chapeau de paille décoratif que j'avais depuis longtemps; il a suffi d'enlever le ruban d'origine et de couvrir l'ensemble en taffetas rouge (la polaire aurait été trop épaisse). Les trois roses viennent de Botanic (dont deux ont été passées à la bombes car elles sont blanc rosé). Les six boucles et les 2 pans de ruban étaient en thermocollant et cellulo. J'ai collé un ruban blanc large sur ces éléments, puis des rubans rouges (largeur moyenne) sur les bords et au centre (largeur fine).
 
Les bottes viennent d'e-bay : dans les boutiques les bottes à lacets ne sont jamais à moins de 200 euros, et trop pointues. Sur e-bay elles avaient heureusement cette forme victorienne. Le parapluie était cassé et impossible à ouvrir (donc il était là pour la forme.). Sous le manteau,outre la jupe noire de Ryoga fille, j'aurais dû porter du noir en haut aussi mais le sous pull que j'avais emporté avait disparu. (donc c'est blanc et noir à cause de la présence d'une chemise et d'un serre taille noir).
 
 
 
 
 
Occasion: Harajuku 2010 (dimanche)/séance photo juillet 2014
 
 
 
 
 
Jour J:
 
J'avais prévu pour le dimanche car le temps était censé être couvert....même pas, et en prime il a fallu résister à la tentation d'enfiler mes lunettes noires qui n'auraient pas été assorties.
 
J'ai organisé une séance photo privée en juillet 2014, après avoir recousu la fourrure en ourlant les bords, avec une ombrelle blanche, et une valise rétro trouvée au marché vintage. Dessous, c'était devenu une jupe et un chemisier noirs et unjupon  de Bodyline.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site