Marie -Antoinette Zombie

 

Sans titre 14

 

Pourquoi elle?:

J'avais déjà songé à Marie-Antoinette pour le thème historique:  http://herojustforoneday.e-monsite.com/pages/creations-originales/belle-zombie.html,

mais là, j'avais plus de temps pour un faux torse quand le thème "Révolutions" a été annoncé pour la zombie walk. Il y a toutes sortes de révolutions autres que celles de 1789 ( 1830, 1848, mai 1968, les révolutions russe, cubaine, chinoise, anglaise, américaine, etc). Mais dans tous les cas, dans les révolutions, je suis du côté des victimes! D'autant que j'avais des ancêtres qui l'ont été (chouans, notamment).

Fabrication:
J'avais une technique en tête pour le torse: j'ai couvert mon mannequin couture d'un sac poubelle puis  l'ai moulé en papier journal  mâché (avec de la colle vinyle) collé sur le mannequin.

Un morceau de rouleau de papier toilette et des fils à linge enfoncés dans le cou ont figuré la colonne vertébrale et les veines. Ensuite il faut finir avec une couche de papier blanc, puis je l'ai peinte en blanc bleuté, puis en rouge et bordeaux au niveau du cou. 


Je l'ai détaché en découpant le dos, puis ai mis un long fil de fer (de la longueur des deux bras et la largeur du torse) dans des trous percés aux niveaux des épaules. J'ai figuré les bras par de longs gants d'opéra usés et rembourrés de chiffons, puis  enfilés sur les fils de fer. Il restait une partie visible en haut, j'ai cousu le bas des manches d'un vieux tricot blanc en haut des gants, les ai rembourrés puis reliés aux épaules avec du fil de laiton. Pour pouvoir passer la tête, j'ai découpé une partie ronde sur le devant du torse, puis l'ai refermé dans le dos avec du scotch de déménageur et du kraft adhésif que j'ai ensuite peint aux bonnes couleurs.


La robe est un vieux modèle, qui se voulait une reproduction d'une panoplie que j'avais étant enfant, mais l'emploi de la même matière, du satin, avait rendu le résultat pour le moins ...criard.


Comme elle avait le style XVIIIème je l'ai quand même mise  sur le torse; mais dans ce cas, évidemment, elle est trop courte. J'ai donc cousu des morceaux supplémentaires de satin blanc  au bas de la jupe, puis lacéré la robe. Ensuite, j'y ai mis des taches de faux sang et de rahssoul noir. L'un des gants a été cousu à l'avant, sous une ouverture au niveau du cou.


Il existe des perruques de Marie-Antoinette, mais souvent très laides.

J'ai donc décidé de prendre une perruque blanche classique, d'y faire un chignon (il faut le faire quand on l'a directement sur la tête ou ça ne tient pas), épinglé des roses en tissu et mis une mini tiare Claire's. Normalement, un chignon fait sur une perruque relève l'arrière et révèle   les vrais cheveux , mais comme l'arrière de la tête est dissimulé par le torse, ça ne change rien.


Evidemment, Marie-Antoinette n'était pas vêtue en reine le jour de son exécution, elle était en robe de deuil avec un bonnet.

Mais elle aurait alors été dure à reconnaître, et puis a été exhumée à la restauration pour être enterrée à Saint Denis, donc, on pouvait imaginer qu'elle aurait pu être rhabillée pour l'occasion...et son zombie ressembler à cela.

Jour J:

Il y a eu d'autres Marie-Antoinette ce jour-là, (intacte, recousue, ou avec le couperet en travers de la gorge) mais j'étais la seule céphalophore (qui porte sa tête: certains saints, comme Denis, ont porté ce qualificatif).

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site