Blondine (illustration de conte)

sans-titre-1-19.jpg

 

Pourquoi elle : Et non : cette Blondine n'est pas celle de l'arc en ciel (Rainbow Brite) des années 80.

C'est l'héroïne d'un conte (Histoire de Blondine) de la Comtesse de Ségur (celle qui fit tant de malheur à Sophie).

C'est une histoire très manichéenne où la gentille et blonde (comme le nom l'indique) princesse a une sœur méchante aux cheveux noirs, Brunette. Enfant je connaissais cette histoire (expurgée) grâce à un album Casterman qui doit être totalement inconnu du grand public aujourd'hui , car paru en 1948 et qui appartient à ma mère.

879073379.jpg

Les illustrations de Jean-Léon Huens montraient Blondine à sept ans (l'âge auquel je l'ai lu la première fois) avec une robe bleue à la victorienne mais j'avais été plus impressionnée encore par celle qu'elle porte plus tard, à quatorze ans : ce qui est curieux vu mon peu d'intérêt pour le rouge.

img1.jpgimg4.jpg

Mais il est vrai que j'avais alors vu peu de jolies robes en dehors de celle de la poupée Mielline dans Dame Boucleline (et puis la franchise Disney Princesses ça n'existait pas encore n'est ce pas?)

En tout cas j'en était venue à avoir l'idée de la fabriquer grandeur nature en papier, n'ayant rien d'autre sous la main ! Heureusement que je l'ai pas fait. Bien des années après j'ai su que ma mère avait beaucoup aimé cette robe aussi étant enfant ; et comme le rouge et le blanc rappelaient les couleurs du Père Noël et qu'un problème de poste international empêchait de commander des robes à l'étranger j'ai fabriqué celle du réveillon moi même ...(au départ je voulais la porter juste pour l'anniversaire de ma mère également en décembre.)

Fabrication : Elle me semble assez rustique (inspiration médiévale) pour ne pas être en tissu brillant , donc c'est du coton rouge, avec un col rond et des manches papillon mi longues ; mais la jupe paraissait assez large pour être portée sur une crinoline, et plissée au niveau de la taille et j'ai mis ensuite une fermeture éclair camouflée sur un côté. Il m'a ensuite fallu 6 mètres de ruban de satin pour fabriquer tous les petits nœuds : 24 en bas de la robe, 6 sur chaque manche, et trois sur le devant ; pas facile à deviner vu qu'on ne voit le devant de cette  robe que de loin sur les dessins.

img2.jpg

J'ai aussi cousu une ceinture faite d'un mètre d'un ruban plus large autour de la taille. Enfin le col pouvait tout aussi bien être garni d'un ruban ou de dentelle, j'ai choisi d'y coudre un ruban blanc plissé, et ai fait un nœud au bout d'un fin ruban rouge pour le serre tête. Et toujours l'inusable chemise médiévale dessous.

Occasion: Réveillon de Noël 2012

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site