Alice (Le Miroir des Alices)

"Il paraît que les elfes sont des êtres hautains et égoïstes.Cela me va..."

Pourquoi elle?

Cette Alice est issue d'une BD de Kara, le Miroir des Alices:karafactory. Je l'avais lue à l'occasion d'une dédicace, et c'est une sorte de version futuriste d'Alice au pays des Merveilles. Alice est une dame âgée, dont l'esprit est expédié dans un MMORPG où vont les âmes des comateux. Son avatar est cette elfe, et le "miroir" est le passage de notre monde à celui d'un ordinateur qu'on appelle Caroll. Il y a d'autres allusions comme un lapin blanc, le lièvre de Mars et le Chapelier fou mais l'histoire est originale pour le reste.

Vu ma fascination pour le récit d'origine, c'était difficile de résister à cette version mais je ne savais pas comment; j'avais d'abord songé à son premier costume après son arrivée (elle en change à tout bout de champ).

Mais l'idée d'avoir les hanches à découvert ne m'enchantait pas; et j'étais de plus en attirée par la tenue plus complexe de la couverture du tome 1  bien qu'elle ne la porte pas dans l'histoire (mais c'est la première qu'on voit).

Fabrication:

J'ai rarement mis aussi longtemps! La jupe en coton rouge était identique à  celle de la Dame du Lac mais sans traîne. En haut, c'est un petit boléro court qui ferme au velcro. Les protège seins sont des trois quarts de cercles cousus à part. Les manches rouges ne sont pas aussi longues pour des raisons ergonomiques, et surtout à l'envers (la partie longue sur le dessous et non dessus) car c'aurait été plus laid, on aurait plus vu les mains  une fois les bras baissés. Le reste du haut est orangé, mais  à défaut j'ai utilisé une chute de brun. Le haut est renforcé de baleines, et ferme avec des oeillets et une cordelette (on ne voit pas comment ça ferme de toute façon). Les languettes sur la poitrine  sont doublées au thermocollant. J'ai peint les têtes de mort dessus au pochoir. Idem pour les manches (avec les bandes des bords aussi)après avoir glissé du papier journal dedans et éviter que ça n'imprègne tout. J'ai aussi collé des bandes de vinyle doré autour des languettes et des manches.

 

Voilà pour le tissu. Pour le reste (pour une fois) je me suis surtout fournie au rayon bricolage. Le col est une bande de thermocollant couverte de rectangles en vinyle doré. Une fois fixé à la colle chaude, j'ai posé des contours en câble cuivre épais. Le même en plus fin figurait les sangles sur le côté et était passé dans des passants à intervalles réguliers en haut des sur-manches. La boucle sur les sangles était un bout de cannette peinte  et des attaches parisiennes peintes collées dessus. La deuxième était passé dans un mini anneau à rideau en plastique peint en doré. J'ai découpé les ouvertures du devant de la partie haute, puis les ai bordées de fil électrique doré. J'ai surestimé la taille du trou du bas, et sous estimé celle du haut.

 

Les "griffes" sur la poitrine sont des perles collées en forme de goutte; entre les seins c'est deux bagues de joints en cuivre, au dessus des languettes c'est des bouts de câble en cuivre, du fil de fer et des perles peintes. Sur les côtés, des bandes de canette peinte. Les ceintures sont en skai foncé, celles du bas retombent sans point d'attache sur la couverture mais pour pouvoir marcher je les ai attachées toutes les deux des deux côtés. Elles sont doublées (l'envers est blanc), bordées de fil électrique et des attaches parisiennes servent de rivets. Les anneaux des côtés sont taillés dans une cannette et doublés au fil de fer d'électricien. Il était dur de trouver des anneaux de différentes tailles  et refermables. J'ai utilisé des anneaux de tringle à rideau métalliques et des oeuillets applatis, qui tenaient entre eux avec du fil de laiton. La ceinture en elle même fermait avec trois bandes de velcro (pour supporter le poids). La boucle du devant était taillée dans une cannette et peinte, avec des attaches parisiennes  bombées en argenté, et deux joints de chaque côté. C'est meublé avec du fil électrique de part et d'autre car je n'avais pas le choix de la largeur des têtes de reptiles.

Elles devaient être identiques, plutôt que les fabriquer j'ai commandé les mêmes deux masques en latex  sur internet (rien en boutique). Nulle part, il y avait de masque de dragon ou de serpent, je n'en ai trouvé que de T-rex (le même;partout , et pas toujours au même prix en plus). Les masques puaient atrocement, pendant presque 15 jours, j'ai dû les enfermer dans mon dressing fermé hermétiquement ou tout le studio aurait été imprégné. Heureusement que c'était pas pour les mettre sur la tête ou il y  aurait eu de quoi mourir asphyxié.  J'ai découpé les gueules (et aussi les yeux, pour les mettre plus près du museau) et collé des des bouts de mousse verte artificielle qu'on met dans les pots de fleurs dedans, pour que ça tienne droit. Sauf qu'aucune colle ne tient: les yeux étaient fixés à l'attache parisienne et les morceaux de mousse au fil de fer et au latex liquide qui a séché bien longtemps. Il manquait les grands crocs: c'est des  bouts de fil de fer passés dans la gueule avec du papier mâché autour.Puis, j'ai tout bombé en argenté.Les globes oculaires sont des balles de polystirène avec la pupille peinte dessus. A l'aide de colle et d'attaches parisiennes  bombées en argentés, le tout était fixé sur un support en carton recouvert de skai peint en doré. Je les ai collées sur la ceinture puis passé un bout de ruban dans les supports de carton à gauche.Un bout de fil de fer était passé dans le ruban puis autour des  sangles en câble; au dessus, j'avais collé du velcro.

 

La clé était un bâton avec une extrémité en poignée de porte et l'autre extrémité découpée dans un tapis de sol; des anneaux refermables étaient autour de la poignée, j'avais arraché les petits anneaux du dessus (ils venaient du rayon perles, des outils à fabriquer les colliers) avant de les repeindre. Le tout assemblé  à la colle chaude et bombé. La perruque grise venait d'ebay (lavée à l'autre froide pour être ébouriffée) et les oreilles longues d'Aradani Studio. J'avais remis les verres de contact de Thémis, devant me contenter de l'ambre à défaut de rouge. Comme je n'ai pas de piercing au nombril, j'avais cassé en deux des minis anneaux de rideau de plastique peints en doré et collés à la colle à faux cils.

Occasion:

Epita 2010 (samedi, journée)

Jour J:

J'ai tout fixé  à la colle chaude. Connerie: après un Lyon Paris en TGV et Gare de Lyon-Kremlin Bicêtre en métro, beaucoup de choses s'étaient détachées et j'ai dû les refixer sur place à la néoprène. (et bien la néoprène, ça fait fondre le polystyrène T_T) Dans le même genre l'oreille droite se repliait sans arrêt bien que collée de façon identique à l'autre. J'avais décidé de passer sur le thème de Sephiroth avec  une simulation de jeu (puisque s'en est un, on m'a même crue sortie de WoW) figuré par les images de la BD, et joué par télékinésie comme dans Minority Report. J'avais inséré un blue screen of death au milieu et il y a eu des protestations car des gens ont cru à une panne réelle! 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site